Le son en soi : l’histoire d’Annabelle Renzo

J’ai toujours été fascinée par les sons, la musique et leur impact sur notre être. La nature nous offre un riche paysage sonore : du chant des oiseaux à la brise dans les arbres, au son des averses jusqu’aux rires des enfants. Selon leur timbre ou leur force, les sons peuvent être parfois apaisants ou pas. Ils représentent la palette de nos émotions et nous permettent à la fois de les intérioriser et de les extérioriser. Le sens de l’ouïe, quand on le contemple les yeux fermés, a la capacité de nous ramener à soi et au moment présent. 

Je suis Annabelle Renzo, jeune maman, musicienne-harpiste et fondatrice de l’entreprise montréalaise Sérénité Sonore. Il me fait plaisir de vous partager ici mon parcours.

Le chemin parcouru 

J’ai appris le piano très jeune et la harpe fit son entrée au cœur de mon adolescence, à une période importante de quêtes et de questionnements. Un moment où l’on prend conscience de la réalité qui parfois nous désoriente. Je me suis rendue compte à quel point la musique, la harpe spécialement, avait ce pouvoir d’apaisement, d’évasion et qu’elle permettait d’obtenir des réponses autrement. Jouer de la musique me permettait d’accéder au centre de mon être, à cet espace authentique en soi, sans artifices et sans jugement, là où se trouve l’essentiel. 

La harpe a une riche histoire : saviez-vous qu’ elle a baigné plusieurs civilisations de sa beauté sonore à des fins spirituels et et thérapeutiques?

 

Après des études en musique à l’Université McGill, j’ai été invité à jouer comme surnuméraire au sein de l’Orchestre Symphonique de Montréal. C’était tout une chance pour une jeune graduée. Les années ont défilé. J’ai eu la chance de jouer au sein des plus grands orchestres canadiens (Orchestre Métropolitain, Orchestre des Grands Ballets, National Art Center Orchestra, etc) et vivre des moments d’intensité, de rigueur et de communauté. Jouer dans un orchestre n’a pourtant jamais été un rêve ni une aspiration. J’avais choisi la voie de la musique car elle était une passion, elle me permettait de m’exprimer. La vie m’a dirigée vers le milieu orchestral car j’avais une bonne capacité d’écoute et une facilité à projeter en volume et en richesse mon instrument. Avec le recul, je réalise que ces 20 dernières années m’auront certainement permis de développer l’esprit de communauté.

Je me suis rendue compte à quel point la musique est un outil extraordinaire pour communiquer sans les mots car parfois les mots ne sont pas toujours justes.

La musique fait voyager 

La première opportunité de vivre autrement la musique a été celle des bateaux de croisière. À la mi-vingtaine, j’ai navigué sur plusieurs mers de ce monde en jouant de ma harpe durant les « sail away » ( à travers les fjords de la Norvège, sur la mer rouge en Égypte, sur la côte amalfitaine, etc). Cette expérience m’a à la fois charmée et déstabilisée.  Jouer sur l’eau, parfois en plein milieu de l’océan, m’a fait vivre une panoplie d’émotions passant de la nostalgie à l’épanouissement, du sentiment de solitude au partage, de la peur à l’amour. C’est dans ce contexte que j’ai senti que les êtres humains sont tous liés, que nous nous inspirons les uns les autres et que ce besoin de connexion est essentiel et universel. Je me suis rendue compte à quel point la musique est un outil extraordinaire pour communiquer sans les mots car parfois les mots ne sont pas toujours justes. C’est ainsi que ma mission est née : par la musique, offrir des instants de quiétude où chacun peut se centrer, nourrir son imaginaire et rêver.

Ma vie professionnelle a toujours été teintée de liberté ; comme travailleur autonome, j’ai eu cette latitude de choisir et de créer mes projets. Ce choix vient avec son lot de défis. La fibre d’entrepreneure n’est pas née d’hier. Parallèlement au travail en orchestre, j’ai eu le bonheur de co-produire des spectacles pour enfants avec les Jeunesses Musicales du Canada, créer un massage chorégraphié en musique au réputé Bota Bota, Spa-sur-l’eau, avoir mon école de harpe, accompagner les patients du CHUM à leurs chevets et à la SAMS, enregistrer quelques disques et participer aux projets de différents ensembles. J’aime croire que les idées de projets me viennent à l’esprit comme des entités qui viennent d’ailleurs. Le livre, Comme par magie, de Elizabeth Gilbert, l’illustre merveilleusement bien. Je me laisse porter d’un projet à l’autre par ces « idées » qui me rendent visite et que je matérialise en équipe avec elles. Je prends plaisir à savourer cette variété de projets qui m’alimente à différents niveaux. 

La création 

La période de ma grossesse fut foisonnante en créativité. Mettre au monde ma fille a été synonyme de donner vie à la femme artiste-entrepreneure en moi, comme si l’accomplissement d’un rêve en avait permis un autre. J’ai ainsi créé Sérénité Sonore en 2016, un an après la naissance de Chanel. C’est avec beaucoup d’amour et de fascination que j’observe ces deux belles créations grandir à mes côtés. Dans un monde où tout va à la vitesse lumière, il est primordial de ralentir, prendre le temps de s’inspirer et de se nourrir l’âme. Cordonnier mal chaussé? Probablement. S’assurer d’un équilibre entre le bébé, le chum, l’entreprise, soi et la famille est un grand défi. Ne crée-t-on pas ce dont on a besoin soi-même?! 

Dans un monde où tout va à la vitesse lumière, il est primordial de ralentir, prendre le temps de s’inspirer et de se nourrir l’âme.

J’ai alors créé mon havre de paix qui est devenu la signature de mon entreprise. Une salle de concert intimiste et unique à Montréal où l’on offre comme sièges de concert, des hamacs-cocons. Un espace zen hybride entre le spa et la salle de spectacle. Cette idée m’est venue à l’esprit lorsque j’étais en train d’allaiter ma fille dans un « papasan » suspendu quelques années auparavant. Le confort qu’offre la suspension est si agréable qu’elle permet davantage l’abandon du corps et de l’esprit. Cette sensation d’évasion ne rime-t-elle pas avec les effets qu’offrent la musique? Alors pourquoi ne pas combiner les deux afin de bonifier l’expérience?! 

Après avoir testé le concept dans un plus petit loft, c’est ainsi que le loft Suspendu est né. Situé dans une ancienne usine du Plateau Mont-Royal, l’espace est lumineux, vaste et inspire à la détente. L’idée première étant de transformer le concept traditionnel de salle de spectacle dans lequel l’audience est cordée serrée en offrant plutôt des environnements où chaque spectateur profite de son espace vital afin de savourer pleinement son expérience-concert. L’inauguration de notre espace-loft a eu lieu en octobre 2019 et nous avons connu une belle ascension de notre entreprise jusqu’à ce que la pandémie nous frappe. 

La pandémie 

Durant cette dernière année, une pause de nos événements s’est imposée. Cet arrêt planétaire m’a certainement déstabilisée au même titre que plusieurs : j’avais mis sur pied une entreprise culturelle privée, pas encore incorporée et je suis tombée littéralement dans les craques du système. L’aide à la culture était principalement dédiée aux organismes non pour les entreprises privées comme la mienne. La mission même de mon entreprise n’étant plus considérée comme «essentielle », j’ai été solidement affectée financièrement. Pour éviter que le bateau coule, j’ai travaillé ardemment. Mes émotions m’ont fait vivre des montagnes russes et j’ai eu de grandes pertes. Une décision s’est imposée: continuer ou arrêter. Ma mission m’étant si précieuse (offrir par la musique des instants de quiétude où chacun peut se centrer, nourrir son imaginaire et rêver), il était évident que mon chemin ne s’arrêtait pas là. Je me suis retroussé les manches et la créatrice en moi s’est exprimée autrement. Cette situation a permis à une nouvelle branche de pousser à l’arbre de mon entreprise: celle de créer notre propre collection d’instruments de musique. 

La collection d’instruments de musique 

Quelques années auparavant, j’avais dessiné quelques croquis d’instruments à cordes. Une fois la pandémie installée, ce projet prit tout son sens afin d’offrir la sérénité à la maison. Quelques mois plus tard, un premier prototype a été créé grâce à la précieuse collaboration de la luthière Kim Batault. En octobre 2020, on lança LUNA, une harpe-lyre à 8 ou 11 cordes métalliques. On permettait ainsi de rendre accessible à tous la sérénité à la maison avec un instrument facile d’utilisation tant pour les enfants que les non-musiciens. Cette nouvelle branche à l’entreprise m’a permis de sauver l’entreprise en tant de crise et d’offrir un produit physique, et d’autres à venir, qui perdureront dans le temps. D’un concert, on garde un souvenir figé dans le temps tandis qu’avec un instrument, on peut répéter l’expérience à tout moment. 

Sérénité en nature 

Une autre corde s’est ajoutée à l’entreprise avec le désir d’exporter notre concept de nos événements en nature. Rien de mieux que de s’harmoniser avec les saisons en symbiose avec la musique. Offrir des concerts dans des endroits aussi atypiques que sur l’eau, au cœur d’un jardin privé, d’un verger ou d’un spa est devenu notre seconde signature. La musique prend ainsi une tangente de l’ordre du magique. Quelque chose se passe à un autre niveau, le temps s’arrête et nous permet d’apprécier la vie et de prendre conscience de ses cadeaux. Cet été, nous avons vécu une effervescence de nos activités. Je suis reconnaissante de ce retour du balancier et des précieuses collaborations que nous sommes en train de développer. Je suis touchée de pouvoir offrir des expériences-concerts qui permettent de se reconnecter à soi tout en se rassemblant. Ces nouveaux élans au sein de mon entreprise sont la preuve que les gens ont soif de culture et de bien-être. Ils sont essentiels au cœur de tous.

En offrant des concerts dans des endroits aussi atypiques, la musique prend ainsi une tangente de l’ordre du magique.

Être entrepreneure, c’est s’adapter aux nouvelles réalités, utiliser les obstacles comme une opportunité de développement à la fois dans sa vie personnelle et professionnelle. Je souhaite de tout cœur que Sérénité Sonore apporte douceur et émerveillement au sein de notre public québécois et d’ailleurs!  

Pour la communauté de Pastel Fluo, afin de vous faire connaître notre collection d’instruments de musique, nous aimerions vous offrir un rabais de 15% sur nos harpes-lyres LUNA. Vous pouvez bénéficier du code promo: PASTELFLUO15.

Annabelle